Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Les Étoiles de Sidi Moumen

Les Étoiles de Sidi Moumen de Mahi Binebine, Flammarion, 2010.

Mahi Benebine, auteur récemment du remarqué Le Fou du roi, évoquant la vie de son père, bouffon du roi Hassan II, avait publié en 2010« Les Étoiles de Sidi Moumen », entre-temps traduit en 14 langues : le livre est scotchant, l'écriture habile.

Sidi Moumen est un bidonville de Casablanca, les étoiles sont les enfants de ce quartier de 460.000 habitants où règnent misère et pauvreté mais dans lequel "l'enfer n'était pas triste". Le narrateur, une de ces étoiles, ne fait plus partie du monde des vivants. En effet, il a enfilé une « ceinture du paradis », celle qui permet aux djihadistes de faire un carnage. Celui qui a eu lieu à dans la capitale économique marocaine le 16 mai 2003, faisant 45 morts dont 12 des 14 kamikazes.

SidiMoumen 150Jusqu'à la fin, on sent littéralement l'instinct de vie de ce garçon. De son au-delà, il nous fait part du sentiment de gâchis : "Ce chemin nous a conduits tout droit vers la mort, la nôtre et celle de nos prochains que nous étions censés aimer. Droit vers un mur aveugle, cerné de néant, où tout n'est que regret, remords, solitude et désolation. Droit, droit, droit...". Et oui, au risque de rappeler une évidence, on ne naît pas martyr.

Mahi Binebine, révolté par le cloaque de Sidi Moumen a voulu comprendre ce quartier tombé aux mains des recruteurs terroristes. Il a rencontré les familles et a mis 6 ans à écrire ce livre, adapté au cinéma par Nabil Ayouch. Les deux artistes ont participé à l'ouverture en septembre 2016 d'un centre culturel appelé... Les Étoiles de Sidi Moumen. Celui-ci contribue à changer le quartier même si de nombreux problèmes demeurent.
"La culture ne fait pas des miracles, mais sans culture c’est la catastrophe." Nabil Ayouch

 

Où trouver cet ouvrage ?

OPAC Détail de notice

 

 

 

Connectez-vous pour mettre un commentaire.